Comores 2016-2021

Passionné de graph et de street Art, Ali Ahamed a suivi une Licence professionnelle imagerie numérique et architecture 3D. En créant son entreprise dans le street art il concile une passion et une profession.

6 novembre 2016

Ali AHAMED| Créer son entreprise dans la culture c’est possible

Passionné de graph et de street Art, Ali Ahamed a suivi une Licence professionnelle imagerie numérique et architecture 3D. En créant son entreprise dans le street art il concile une passion et une profession.
30 octobre 2016

Où sont les femmes dans la politique aux Comores?

Par H.M.Karizombo « Les partis politiques ne peuvent pas choisir une femme juste parce que c’en est une ». Légalement, la femme comorienne n’a rien à envier à son « homologue » masculin. Elle dispose des mêmes droits et devoirs que l’homme. Est même considérée comme «  chanceuse » comparativement à ses sœurs issues du continent. Etrangement, malgré «ces acquis », elle reste invisible. Se tient éloignée des joutes verbales, ne s’impose pas, en tout cas dans leur grande majorité. En 41 ans d’indépendance, les Comores  n’auront […]
13 octobre 2016

Mistoihi Abdillahi |Un intellectuel peut-il être notable? non.

Sociologue de formation, Mistoihi Abdillahi est actuellement DIRCAB du vice-président chargé de l’économie. Écrivain également, il a déjà sorti deux livres dont le dernier s’intitule « Grandir ou Mourir ».
3 octobre 2016

L’absence d’un minium d’examen paraclinique au centre hospitalier de Hombo, constitue un des obstacles aux soins sanitaires de qualités.

Par Daniel Ben Ali Fahad L’objectif de cette note est d’analyser les conséquences d’un manque d’examens paracliniques essentiels comme l’hémoculture et la radiographie dans le système sanitaire comorien à partir de l’exemple de l’hôpital de Hombo. L’hôpital de Hombo étant le deuxième hôpital des Comores, il demeure le référencier[1] sanitaire de 42% de la population comorienne. Le défaut en matériel et équipement médicaux expose les patients à des sérieux dangers pouvant engager leurs pronostics vitaux, et ce malgré l’existence de médecins […]