Le modèle entrepreneurial comorien est fructueux Mais beaucoup de gens font que du business pour manger et non à long terme #Ghalil Achirafi

L’union des Comores, un pays aux hôpitaux sans morgues : guérison à 100%?!
28 février 2016
Le manque des données médicales aux Comores : un handicap majeur pour une bonne planification de politique sanitaire.
8 mars 2016

Le modèle entrepreneurial comorien est fructueux Mais beaucoup de gens font que du business pour manger et non à long terme #Ghalil Achirafi

Ghalil Achirafi est un jeune entrepreneur comorien. Il est le co-fondateur de la grille Montsi.tv, une webtélé qui traite des sujets d’actualité sous forme de débat ainsi que des émissions culturelles, économiques, sociales et des fictions. Dans cette entrevue accordée à Comores2016-2021.org, Ghalil nous parle des ambitions de la WebTV qu’il souhaite bientôt lancer avec son collaborateur Farouk Djamily. Il évoque les difficultés financières indispensables au lancement du projet. Pour Ghalil, il y a beaucoup de talent aux Comores et au sein de la diaspora et que la créativité ne manque pas. Pour lui, c’est par manque de volonté que l’ORTC ne produit pas beaucoup d’émissions mais pas par manque de moyen financier. Il revient sur le modèle économique du pays et les facilités offertes pour créer une entreprise ainsi que les opportunités de dédouanement accordées à la diaspora. Ghalil pense que c’est bien de faire le grand mariage « Anda » mais le plus triste dans cette tradition est que certains le font et sont contraint de recommencer leur vie à zéro. L’animateur de l’émission « Ndziya,sur le chemin de réussite » parle enfin de l’art aux Comores. Pour lui si l’art ne fait pas vivre beaucoup d’artiste au pays, c’est parce que le comorien l’a découvert tardivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *